le gambit dame

Mis à jour : 19 nov. 2020

Dans l’oubli depuis des années, il aura fallu que Netflix nous délivre une toute nouvelle série pour ressortir nos plateaux bicolores et nous passionner pour cette histoire atypique.


Le jeu de la dame nous raconte l’ascension fulgurante d’une orpheline (Beth Harmon) devenue prodige des échecs, dans les années 60. En lutte constante contre elle-même, elle essaie de s’échapper de son mal-être (la perte de ses parents) et cherche une échappatoire. Un scénario tendu et une représentation convaincante en font une série à visionner.


«C'est la meilleure chose que j'ai vue sur les échecs», Anthony Wirig (grand maître international).

A noter que la traduction Française du film est: « le jeu de la dame », et le titre original est «Queen’s Gambit» qui devrait se traduire par: Le gambit Dame (une ouverture d’échecs).

Le talent est une énigme qu’il faut percer.


Outre l’apprentissage de la stratégie et l’exercice de réflexion induit, le système de parties suppose l’acceptation d’un choix.


Mais comment assurer ces choix ?


La série montre de façon intelligente que la découverte du talent de Beth se fait par étapes.


Plus elle arrive à comprendre ce qui crée sa singularité, plus elle libère son talent.


En d’autres termes, plus elle arrive à comprendre sa valeur ajoutée dans son environnement plus elle excelle.

Son talent est à son paroxysme quand elle trouve l’équilibre entre l’étude des parties et le fait d’arriver à exprimer sa puissance créative.


Nous avons souvent l’impression que l'intuition est abstraite, qu’elle découle d’une création arrivant par magie dans notre cerveau. Il n’en est rien: la puissance créative reflète l’aboutissement d’un travail et de notre expérience.


C’est le socle de base !


Le Jeu de la Dame est disponible sur Netflix

  • Noir Icône YouTube
  • Facebook - Black Circle
  • Noir LinkedIn Icône
  • Black Instagram Icon

Contacte-nous